fbpx

Enregistrer la voix en home studio : mode d’emploi

Enregistrer une voix lead peut s’avérer être une situation complexe. Il va falloir équilibrer les contraintes techniques d’un côté et la création d’une émotion de l’autre. Sachant que c’est généralement l’étape finale d’enregistrement, et que cette voix sera l’identité première du titre, l’exercice peut vite tourner au numéro d’équilibriste…quelques conseils de base peuvent être utiles pour enregistrer une voix en studio et home-studio.

 

À propos de la voix du chanteur

La voix est comparable à un instrument à vent qui, pour fonctionner, a besoin : de souffle, d’un vibrateur et d’une caisse de résonance. Sur le plan physiologique, il y a donc trois étages spécifiques à enclencher.

  • Le premier, celui du souffle, s’étend du bas du ventre jusqu’à la base du cou et il comprend les abdominaux, le diaphragme et la cage thoracique.
  • Le second, celui de la phonation : il comprend le larynx et les cordes vocales.
  • Et enfin, le troisième, celui de la résonance, va mettre en jeu toutes les cavités actives situées au-dessus du larynx : la gorge (aussi appelée espace pharyngé), la bouche (espace buccal) et les fosses nasales (espace nasal). Ce sont la forme et les dimensions de ces cavités qui détermineront le timbre de la voix et donc une grosse partie de l’identité vocale.

 

La préparation de la séance de l’enregistrement de la voix en home studio

Bien entendu, une séance d’enregistrement de la voix en home studio se prépare ! Tant du côté du chanteur que de celui du studio.

On ne découvre pas le titre le jour même et, bien qu’on adore tous les histoires légendaires liées à la prise de voix parfaite sur un « one shot », on essaye de réunir les meilleures conditions possibles en adoptant une attitude simple et rationnelle.

Côté studio par exemple, il est primordial que la cabine soit prête en amont, avec déjà une base de mix, plutôt axée sur le confort. Une légère compression dans le circuit de retour, une égalisation brillante, une reverb généreuse… mais aussi un éclairage chaleureux, un verre d’eau et un tabouret. Ces derniers étant très appréciés !

Bref, de quoi mettre le chanteur ou la chanteuse dans un état de confiance. Pourquoi ? Parce qu’un vocaliste se retrouve toujours en position délicate au moment d’enregistrer.

 

Silence ! On enregistre !

Arrive le moment d’appuyer sur la touche Rec. À cette étape, il existe autant de manières de faire que de personnes…

Cependant, il faut garder en tête un principe : il ne faut qu’une seule meilleure prise. Et, comme au cinéma, on va pouvoir faire un montage.

Dans un premier temps, il est pertinent de laisser tourner deux ou trois prises de la chanson en entier. Sans nécessairement commenter, mais en laissant le chanteur trouver ses marques et s’installer dans la chanson. On n’oublie pas d’enregistrer, ça peut servir.

Il est conseillé de ne pas donner d’indications ni de formuler des demandes à ce stade, mais plutôt d’affiner les réglages et de se créer une vue globale du morceau.

Pour votre plaisir ou votre activité, vous pouvez contacter les professeurs du site https://compositiondemao.com/ pour une formation complète qui vous apprendra à enregistrer votre voix comme un pro en home studio ou studio pro.

 

Laissez votre réponse

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.