Doublage, Narration, Voice Over

Le doublage audio (dubbing)

Studio Capitale une référence dans le métier du doublage


Pourquoi une formation sur le doublage ? Parce que c’est une technique qui complète le comédien, et cette technique s’apprend.


A Studio Capitale, on est d’abord un studio en activité. On enregistre du doublage toute la semaine et on fait passer les élèves dans exactement les mêmes conditions que les programmes qu’on double pour toutes les chaines.
Nous sommes tout à fait aux prises avec la réalité du métier, des exigences, et les cours se passent en conditions réelles.
Studio Capitale Enseignement a choisi de faire des cours et non-pas des stages. Parce que nous pensons que si l’on doit passer un essai un mois après le stage ça va, mais si c’est trois mois après… c’est trop loin.
On a besoin de rester entrainé toute l’année, parce qu’on ne sait jamais quand l’opportunité va se présenter.
Le fait d’avoir des cours qui répartissent l’enseignement dans le temps, ça permet d’être toujours au top et c’est plus payant pour devenir un professionnel.

Comédien de doublage, c’est une spécialisation.

Un peu comme un chirurgien, d’abord un médecin et ensuite un spécialiste…

Un studio de doublage en activité

Créé il y a vingt ans, Studio Capitale double les films et séries en diffusion sur toutes les grandes chaines.
C’est cette compétence et cette expérience que nous partageons.

Avec France Rombaut, on avait vraiment l'impression de s'entrainer à faire le métier, pas juste d'apprendre une technique...

Maxime Hoareau

Narration et Voice Over, un talent qui s’exerce essentiellement dans le domaine du documentaire.

La Narration accompagne le documentaire sur toute sa durée.

Le Voice Over consiste pour les comédiens à prêter leurs voix aux différents intervenants du documentaire, à la manière d’une traduction simultanée. Attention, cette technique nécessite autant de travail que pour un doublage.

micro studio

19 Comments

  • Bartholomé dit :

    On va y réfléchir sérieusement, encore merci pour votre patience en tout cas !

  • Stephane dit :

    Bonjour Bartholomé.

    Il n’y a pas de stage d’observation.
    Par contre, nous avons une formule de cours extrêmement simple.
    Le cours particulier d’une heure, sans engagement, et renouvelable à volonté.
    Seul, ça coûte 100€ mais en général on vient à deux, soit 50€ chacun pour une heure en studio pro.
    Quand tu es décidé, je te donne le numéro de téléphone du formateur et tu l’appelles, tu prends rdv, et voilà.
    Nous sommes au 9 rue Lakanal 75015, (métro commerce).

  • Bartholomé dit :

    Après avoir bien réfléchi, j’aimerais beaucoup (avec mon frère) faire un de vos cours particuliers ou un de vos stages d’observation !
    Mais j’avoue ne pas être bien au courant des tarifs et autres modalités, pouvez vous m’en dire plus ?

    Merci d’avance, votre aide est précieuse !

  • Stephane dit :

    Bonjour Bartholomé

    Il y a une très forte barrière à l’entrée en doublage.
    Débarquer sur un plateau sans une solide formation me semble une très mauvaise idée.
    De plus, les formations sont parfois l’occasion de se faire repérer et d’avoir des infos sur les opportunités.
    Un directeur artistique reçoit plus de dix propositions par jour qu’il prend soin de filtrer comme des spams.
    La première étape est de se former, la seconde est de connaitre des gens qui sont déjà dans le milieu du doublage afin de se faire inviter.

  • Bartholomé dit :

    Merci encore pour cette réponse !

    Du coup dernière des dernières questions, imaginons que j’ai envie d’essayer de prêter ma voix à des personnages. Comment je fais ? Est-ce qu’il faut prendre rendez-vous ? Ou tout simplement y aller quand on veut pour essayer (en sachant que je n’ai pas la moindre expérience dans le doublage, mais dans le théâtre)
    Voilà, j’espère qu’après ça j’arrêterai de vous embêter avec mes questions et qui sait… Peut-être qu’on se reverra pour un casting ?

  • Stephane dit :

    Bonjour Bartholomé

    Le fait de muer réduit les rôles possibles à des personnages adolescents.
    C’est une réduction, pas une impossibilité.
    Un directeur artistique qui fait un casting de série ado pourrait être très content d’avoir une voix qui mue.
    Après, il faut tomber sur la bonne opportunité, ce qui est la principale difficulté de ce métier hyper concurrentiel.
    A bientôt
    Stef

  • Bartholomé dit :

    Bonjour !

    Je vous avais écrit il y a quelques mois déjà (vous m’avez été vraiment utiles, merci !) mais il me reste encore une question :
    A 14 ans, est-ce que c’est possible de faire du doublage pro ?
    Je m’attends déjà à la réponse honnêtement, je pense que c’est impossible parce que ma voix change trop et que j’ai (peut-être j’en sais rien) pas encore fini de muer mais… Qui ne tente rien n’a rien, non ?

  • Stephane dit :

    Bonjour Némo.
    Tu n’as pas à t’occuper de ça parce que c’est à la production qui t’emploie de respecter la réglementation.

    Si tu veux quand même connaitre la loi, voici un lien qui explique le tout : http://www.ddcs.paris.gouv.fr/SITE-DDCS/Protection-des-Populations/Mission-aide-sociale-et-droits-des-personnes/Enfance/Commission-des-enfants-du-spectacle

    Ta rémunération est versée sur un compte bloqué pour que des parents ne puissent pas exploiter leurs enfants.
    Le temps de travail est limité également.
    Les détails sont dans l’article.

    Dans la pratique, si tu es bénévole sur un projet bénévole, il n’y a pas trop de problème.

  • Nemo dit :

    Bonjour ! J’ai 15 ans, et, m’intéressant depuis peu à l’animation, je me suis aussi intéressé à tous les domaines qui, réunis mènent à la réalisation d’une œuvre cinématographique.
    Mais il reste une question à laquelle j’ai beau chercher une réponse je n’arrive pas à en trouver : quelles règlementations y a-t-il pour qu’une personne mineure puisse doubler un personnage, bénévolement ou contre rémunération, quelles autorisations sont requises…
    Merci.

  • Stephane dit :

    Bonjour Cindy.
    Merci pour ta question et mes excuses pour mon délai de réponse un peu plus long que d’habitude.
    Pour devenir professionnelle, la première étape consiste à devenir comédienne par une école de théâtre.
    Ensuite, nous pouvons intervenir pour ajouter la dimension doublage.
    Cependant, pourquoi ne pas tester le doublage pour voir si ça te plait ou non avant de commencer ?
    Nous avons une formule de cours particulier d’une heure sans engagement.
    Si tu veux qu’on en parle, tu peux m’appeler au 06 13 87 43 59.
    A bientôt Cindy.
    Stéphane

  • Cindy dit :

    Bonjour, je m’appelle Cindy j’ai 26 ans et je suis passionnée par le chant depuis gamine, les dessins animés également ^^ Je ne suis pas timide, j’ai un côté très théâtrale en rapport avec ma personnalité assez « solaire » si j’puis dire et j’adore jouer de ma voix. Ceci étant dit… Je n’ai AUCUNE expérience en tant que comédienne. Rien de rien. Mais je crois en mes rêves. Auriez-vous la gentillesse, s’il vous plaît, de m’en dire un peu plus sur ce que vous proposez et sur ce que vous pouvez éventuellement me conseiller, partant de zéro ? Par avance, je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.

  • Stephane dit :

    Bonjour Louis.
    Merci pour ta question.
    Nous avons trois types de formations qui peuvent convenir :
    – Le cours Périmony est parfaitement adapté à ton profil. Les prochaines inscriptions seront en septembre.
    – Le cours de Virginie Ledieu du mercredi soir. Il est pour l’instant complet mais il pourrait y avoir une place pour Avril.
    – Les cours particuliers en studio à l’unité, sans engagement.
    Si les cours particuliers t’intéressent, tu peux m’appeler pour que je te mette directement en contact avec la formatrice.
    Pour le cours de Virginie, il est prudent de t’inscrire en attente dès maintenant.
    Appelle-moi pour en parler, c’est mieux.
    Stéphane 06 13 87 43 59
    A bientôt Louis.

  • Louis dit :

    Bonjour,
    Je suis très intéressé par votre formation de doublage! J’ai 25 ans, je suis passionné par le doublage et fait du théâtre depuis 3 ans.
    Comment est-il possible de suivre la formation svp?
    Merci pour votre réponse.
    Louis

  • Stephane dit :

    De rien. Je suis content si je peux t’aider un peu.
    Il faut se former sérieusement.
    Faire du théâtre après le lycée, c’est bien mais après le bac, il faut faire une école de comédien de qualité.
    A Studio Capitale, on aime beaucoup le cours Périmony mais ça n’est pas le seul.
    C’est un métier concurrentiel.
    Imagine une course automobile. Il faut la gagner.
    Tu es le meilleur pilote mais tu n’as pas l’argent pour avoir une bonne voiture.
    Tu ne gagneras pas la course.
    Trouve une solution pour avoir une bonne voiture.
    Une bonne école pour une formation solide.
    Et ensuite, fait ce qu’il faut pour devenir le meilleur et gagner la course.

  • Barto43 dit :

    Merci beaucoup pour votre réponse si rapide !

    C’est ce que je me disais, oui, mais si pour une raison inconnue (par manque de moyens par exemple) je ne peux plus faire de théâtre, est-ce’ que j’aurais moins de chances d’être pris (Je crois pas que ce soit le bon terme) ? Ou cela dépendra de ma prestation ?

    Pour les stages je verrai, mais j’aimerais beaucoup évidemment. A voir si je pourrai me le permettre financièrement.
    Même les stages d’observation « pas très passionnants » seraient pour moi un honneur donc je prends de tout.

    Convention avec l’école ? C’est pas impossible alors !

    Je connais (et apprécié !) la chaîne YouTube de Maxime Hoareau et Victor Niverd, j’essaierai de les contacter à l’occasion

    Et encore une fois merci infiniment, ça peut paraître peu, mais ça m’aide beaucoup !

    Cordialement, Bartholomé

  • Stephane dit :

    Bonjour je-ne-sais-pas-ton-prénom.

    Le premier ingrédient, c’est l’envie et la passion. C’est un bon début.
    Le théâtre après le lycée ? Oui, absolument. Tout ce qui améliore ton jeu de comédien.

    Nous avons des cours particuliers à deux que tu peux suivre, oui, quand tu veux.
    Ça coute 50€ chacun pour une heure et tu peux en faire à ta vitesse en fonction de tes finances.

    On a des stages, mais seulement d’observation. Pas très passionnants.
    Il faut une convention avec l’école.

    Il n’y a pas vraiment d’entretien de doublage mais plus des essais.

    En plus des cours, pour t’améliorer, tu peux essayer de contacter Maxime Hoareau qui fait des détournements sur sa chaine youtube re:take.
    Pense à devenir le meilleur comédien tout court avant de devenir comédien de doublage.

    Accroche-toi à tes rêves.
    Stéphane.

  • Barto43 dit :

    Bonjour ! J’ai 13 ans et depuis deux ans je suis passionné de doublages ! J’ai toujours adoré jouer la comédie et c’est pour ça que je fais du théâtre. Mon but à terme, serait de devenir comédien de doublage. Je sais que c’est très difficile et que vivre de ce métier n’aura rien d’une partie de plaisir mais c’est mon rêve. J’ai donc plusieurs questions :

    -Si je continue de faire du théâtre après le lycée (théâtre d’improvisation pro par exemple) est-ce que ce sera plus facile d’être dans le doublage ?

    -Est-ce qu’il existe des formations de doublage pour les ados ou je dois attendre d’avoir la majorité ?

    -Même si c’est inespéré, y’a-t-il des stages de doublages pour 4ème ?

    -Comment se passe un entretien de doublage ?

    -En attendant, qu’est-ce que je peux faire pour continuer de m’améliorer ?

    Je sais que c’est beaucoup de questions, je vous en voudrais pas si vous n’y répondez pas. 😉

    En tout cas merci d’avance et surtout merci de nous faire des doublages de qualité !

  • Stephane dit :

    Bonjour Thibault.
    Merci pour ta question.
    Je vais essayer de tout t’expliquer.
    Un comédien de doublage n’est pas une voix mais un vrai comédien choisi pour sa qualité de jeu.
    Par conséquent, à part quelques exceptions connues qui viennent du chant ou du cirque, tous les comédiens de doublage sont aussi des comédiens de scène et de tournage.
    Le niveau du doublage en France est très élevé. Il faut une formation solide.
    Ensuite, il faut créer, petit à petit, un réseau de connaissances qui t’introduisent dans ce milieu particulier.

    C’est ma remarque pour une ambition professionnelle. Nous avons également des élèves qui font du doublage pour le plaisir. Le doublage est très bon pour l’expression en public, la confiance en soi, la maitrise des émotions, etc.

    Pour les parcours de formation, il me semble qu’à 23 ans, tu pourrais faire l’école de comédien Jean Périmony qui a une formation de doublage intégrée de très bonne qualité.
    https://www.jeanperimony.com/presentation/les-options/formation-au-doublage.html

    Si tu veux te tester avant de prendre une décision, nous avons des cours particuliers d’une heure sans engagement.

    Est-ce que j’ai bien répondu à ta question ?
    Est-ce que tu as d’autres questions ?

    A bientôt
    Stéphane

  • Wcislo Thibault dit :

    Bonjour, je m’appelle Thibaut âgé de 23 ans. J’aimerai être doubleur, du moins « comédien » précisément, et j’aimerai savoir comment fait-on pour être dans ce métier ? Faut-il obligatoirement être dans le théâtre pour mieux se faire connaître, et pour pouvoir y accéder plus facilement ? Depuis que j’écoute Mr Patrick Poivey au doublage ça m’a follement donner envie de faire ce parcours. Mais où pourrais-je faire une formation ?

    Thibault.

Laissez votre réponse

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.