COMPOSITEUR DE MUSIQUE DE FILM – RNCP – formation certifiée par l’état

chef d'orchestre

COMPOSITEUR DE MUSIQUE DE FILM

DÉFINITION DU MÉTIER :

Le compositeur de musiques de films imagine, compose, arrange et crée des musiques pour le compte de réalisateurs, dans le cadre de projets donnés.

Il intervient à la fois pour la télévision, la série, le documentaire, l’internet, parfois l’entreprise, pour tous les types de films : documentaires, animation, court métrage, long métrage, publicité et maitrise tous les styles de musique.

Il doit pouvoir composer des musiques rock, du jazz, de la musique chinoise, de la samba, de la musique classique orchestrale, des chansons, etc.

Spécialiste des musiques, des différents répertoires musicaux, des différentes scènes, c’est un passionné de musiques capable d’utiliser, de remixer, d’écrire et de composer des musiques adaptées à des images, à des situations, des contextes, à des volonté de faire ressentir des ambiances, des émotions, etc.

Pour composer, il doit s’inspirer des environnements, des scénarios et des attentes des acteurs impliqués dans le projet : auteur, scénariste, réalisateur, producteur, etc.

Il doit être capable de décrypter la structure des scénarios, les structures en trois actes, les scènes en retournement, les points clés de bascule, l’arc des personnages, etc. pour composer des musiques adaptées, choisir des styles, des rythmiques, etc.

S’appuyant sur sa connaissance des musiques, il sélectionne des sonorités, compose des morceaux, retravaille des interprétations de morceaux existants, propose des arrangements qui vont devoir coller aux images et fusionner avec elles.

Il doit ainsi composer plusieurs versions avant d’obtenir la version définitive.

Aujourd’hui le compositeur travaille à la fois sur des supports numériques ou avec des musiciens.

Selon les budgets des projets il peut aussi composer avec un peu plus d’expérience pour le compte d’orchestres.

Lors de la composition des morceaux, il écrit les partitions des instruments et définit les besoins d’intégration de différents sons et effets sonores.

C’est à la fois un expert de l’écriture musicale et un expert des techniques de montage et d’enregistrement capable d’utiliser les dernières techniques et de réaliser les meilleurs arrangements en utilisant les techniques adaptées (y compris les logiciels et programmes informatiques).

Le compositeur de musiques de films imagine et crée des morceaux spécifiques en fonction des projets de film avec comme objectif de faire de la musique un élément à part entière du film qui susciter des émotions, contribuer à des intrigues, proposer des sonorités qui vont faire naître des sensations chez le spectateur.

En fonction des besoins, des projets et des budgets, il s’entoure d’autres professionnels : musiciens, chanteurs, artistes interprètes, etc.

Aujourd’hui avec l’évolution des outils et des technologies, la composition de musique de films se fait fréquemment à l’aide d’outils et de logiciels informatiques qui permettent d’associer des pistes, de remixer des morceaux, etc.

Selon les cas, le compositeur ira jusqu’à suivre des enregistrements de bandes son en studio avec les instruments sélectionnés.

Ce travailleur indépendant assure également la gestion de son activité professionnelle.

Il négocie ses contrats et les conditions d’exploitation de ses compositions.

Ses activités principales sont les suivantes :

  • Il (elle) analyse des projets et des scénarios de film pour identifier les besoins en termes de composition de la musique
  • Il (elle) échange avec les équipes de films (réalisateurs, producteurs, etc.) pour comprendre leurs attentes, visualiser des styles de musiques adaptés à des projets de films
  • Il (elle) recherche des styles, des arrangements, recherche des influences musicales en vue de réaliser ses propres compositions en fonction des scénarios de films
  • Il (elle) compose des morceaux, écrit des partitions, sélectionne les instruments en fonction des effets recherchés
  • Il (elle) dirige des répétitions et des enregistrements de pistes et de morceaux pour des compositions musicales, il (elle) teste et sélectionne des arrangements en fonction des effets recherchés
  • Il (elle) retravaille des morceaux de musiques et des compositions numérisées à l’aide de programmes et de logiciels informatiques pour améliorer des rendus
  • Il (elle) sélectionne des passages de morceaux pour des séquences, participe au calage et au montage de la bande son sur les images
  • Il (elle) recherche des améliorations, travaille des transitions musicales pour améliorer l’expérience du spectateur
  • Il (elle) gère son activité de compositeur de musiques de films sur les plans administratifs et comptable, il (elle) assure sa promotion

Cadres d’exercice les plus fréquents :

Le compositeur de musique de film exerce généralement son activité sous statut d’indépendant.

Il effectue son activité dans des :

  • salles de concert
  • studio de création,
  • studio d’enregistrement
  • plateau de télévision

Mais également à domicile avec un équipement audio-numérique.

 

compositeur 

LE SECTEUR ET LES DÉBOUCHÉS :

Le métier de compositeur de musique évolue dans un contexte de transformation du paysage audiovisuel.

Plusieurs paramètres contribuent à la diminution des budgets attribués à la musique:

1/ L’augmentation du nombre de chaines a entrainé la diminution du budget création de chacune individuellement.

2/ Les budgets publicitaires se sont reportés sur Internet.

3/ Le piratage a entraîné l’écroulement du marché de la musique sur CD et DVD

 

L’avancée technologique a eu deux effets contraires:

1/ L’accès facile aux outils a permis de créer un flot de concurrence peu qualifiée et parfois amateur.

2/ Elle a aussi permis aux compositeurs de remplacer une diminution de budget par des solutions informatisée de qualité croissante.

Au final, les contraintes de budget ont exigées du compositeur plus de vitesse, de souplesse, de polyvalence et donc plus d’une nouvelle forme de compétence et de professionnalisation.

Souvent, le début de carrière d’un compositeur commence par la gestion totale d’une bande son de court métrage, sound-design, musique et mixage. Ceci rendu possible par l’évolution des ordinateurs.

Auparavant, le meilleur compositeur de musique de film était le meilleur chef d’orchestre, le meilleur orchestrateur, souvent le meilleur pianiste.

Aujourd’hui, c’est un expert en MAO (musique assistée par ordinateur), un expert en production exécutive (programmation, arrangement, mixage, mastering). Il maitrise le fonctionnement du scénario car il travaille vite et seul quand le réalisateur n’est pas disponible pour le guider.

Il peut, en cas de besoin, gérer toute la bande son du film jusqu’au mixage final.

Il peut produire seul, avec son ordinateur, tous styles de musique, sur tous les styles de programme, en qualité broadcast.

Nous constatons le retour à la sélection par la qualité, la compétence et le professionnalisme qui s’était perdu au début de la mutation technologique.

L’enseignement à l’ancienne, tel qu’il existe dans les conservatoires, n’est plus adapté aux critères d’un métier complètement transformé.

C’est au prix d’une extrême compétence technique et artistique, intégrant toutes les disciplines, que nos étudiants sont armés pour prospérer dans un marché brutal et hyper concurrentiel.

Le compositeur qui fera le plus beau thème aura toujours un avantage, et nous nous en réjouissons, mais il ne transformera son talent en métier qu’au prix d’une formation complexe et sans faille.

– Complexe car adaptée à un monde en changement rapide.

– Sans faille, car le compositeur débutant devra travailler seul et livrer un produit fini de qualité irréprochable.

C’est ce défi que Studio Capitale Enseignement relève dans son projet pédagogique, armer puissamment ses élèves pour le métier d’aujourd’hui et de demain.

 

 
FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE :

Les pré-requis

Avoir le niveau BAC ou être titulaire du BAC

Ou

Avoir 3 ans d’expérience dans le secteur

Et

  • Jouer d’un instrument.
  • Etre à l’aise sur un logiciel de MAO.
  • Avoir déjà beaucoup composé.
  • Avoir une culture générale de la musique.
  • Connaitre parfaitement les accords, les gammes et les tonalités.

Modalités d’admission :

Dossier de candidature.

Tests de sélection.

Entretien de motivation.

 


VALORISATION DES ACQUIS DE L’EXPÉRIENCE (VAE) :

1) Description de la procédure de VAE

Phase 1 : Dépôt d’un dossier de recevabilité (livret 1).
Après que la faisabilité de votre dossier ait été étudiée, Studio Capitale remet un livret de recevabilité au candidat (Livret 1), document support, qui permettra la vérification des conditions administratives requises et le lien direct entre l’expérience du candidat et le référentiel du diplôme.

Le Livret 1 retrace les points suivants :

  • Le parcours professionnel du candidat et les activités qu’il a exercées
  • Le parcours de formation du candidat
  • Les justificatifs (bulletins de salaire, relevé SACEM, contrat de travail…) du candidat

 

 

Phase 2 : Elaboration du livret 2.

Après notification de recevabilité positive reçut par le candidat qui reconnait son aptitude à valider ses acquis, il peut passer à l’étape suivante : la constitution du Livret 2. Il s’agit du dossier via lequel le candidat prouvera avoir acquis les compétences exigées par le référentiel du diplôme. Ce Livret 2 sera remis par Studio Capitale Enseignement et accompagnera la notification de recevabilité.

La démarche consiste à rassembler différents modes de preuves destinées à décrire et démontrer l’expérience acquise dans la vie professionnelle et personnelle et son lien direct avec le contenu du titre ou diplôme visé. Ce travail s’effectue en deux temps et à partir du Livret 2 transmis par Studio Capitale Enseignement.

Le livret 2 comporte ainsi :

  • L’analyse des situations de travail significatives du niveau de développement des acquis par rapport à la certification visée.
  • L’argumentation sur les apprentissages effectués en situation de travail (professionnel ou non) qui ont permis de construire les compétences, les aptitudes et des connaissances d’une autre façon que par la formation.

 

A noter :

Le candidat peut bénéficier d’un accompagnement (facultatif) par un organisme de son choix.

Il s’agit d’une aide méthodologique, avec un conseiller ayant pour objectif de soutenir la présentation et l’explicitation du Livret 2, d’aider le candidat à cibler et formaliser ses arguments.

L’accompagnement alterne généralement des entretiens individuels, des phases de travail collectives et personnelles.

 

Phase 3 : L’entretien

L’entretien permet au jury :

  • de compléter sa connaissance du parcours du candidat et de s’appuyer sur d’autres critères d’évaluation que le seul dossier
  • d’éclairer les points, flous, imprécis, prêtant à mauvaise compréhension du dossier
  • d’amener le candidat à approfondir la description et l’analyse de ses activités
  • et/ou d’aller plus loin que le dossier dans la mise en relation avec les référentiels du diplôme demandé
  • et de conforter ainsi les preuves de la maîtrise des compétences, de leur lien réel avec le diplôme et de la capacité à mobiliser les connaissances nécessaires pour mettre en œuvre les compétences que le diplôme

vise

 

Seul le jury VAE valide l’expérience du candidat. Il peut délivrer le diplôme en partie ou dans sa totalité.

Conditions de recevabilité de la demande des candidats

La Validation des Acquis de l’Expérience – V.A.E. – est la possibilité d’obtenir un diplôme inscrit au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP).

Toute personne, quels que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Remarque : le candidat ne peut déposer qu’une seule demande, pendant la même année civile, pour le même diplôme et trois demandes maximum pendant la même année civile, pour des titres ou diplômes différents.

Toutes les preuves permettant au jury de valider les compétences requises sont admises et notamment :

  • Attestations professionnelles (certificats, contrats de travail, lettres de recommandations, … Toutes pièces apportant des preuves officielles des activités du candidat)
  • Dossier professionnel relatif à l’activité
  • Dossier de travaux personnels : fournir au moins une vidéo une composition musicale.

 

Le dossier sera soumis à un jury composé de professionnels qui se réunit à Studio Capitale Enseignement.

Il prend sa décision à partir d’une expertise du dossier du candidat et d’un entretien.

 

Valider des attentes concernant des projets de composition de musiques de films et définir des cadres de collaborations
Compétences évaluées  

­    Analyser le contenu d’une commande de composition d’une musique de film, identifier le type de film concerné et les attentes de la production

­    Evaluer l’intérêt potentiel de projets de compositions musicales en fonction du commanditaire et des objectifs associés

­    Echanger avec le réalisateur sur des ressentis et des styles de musiques susceptibles d’être associés à des projets

­    Evaluer la charge de travail potentielle liée à un projet de composition d’une musique de films

­    Diriger des échanges avec les personnes concernées (scénariste, réalisateur, producteur, etc.) pour analyser leurs attentes concernant la musique de film

­    Identifier des styles et des univers musicaux recherchés dans le cadre de projets de composition

­    Valider des attentes et des demandes concernant des styles de musiques

­    Valider des orientations artistiques liées à des projets de compositions musicales

­    Définir les modalités de composition de musiques de films, le budget, les conditions d’enregistrement des morceaux, etc.

­    Confirmer des disponibilités pour des projets en fonction des délais souhaités et des charges de travail associées

­    Valider la liberté artistique et créatrice laissée dans le cadre de projets de compositions musicales

­    Proposer et valider des orientations possibles en lien avec des projets de créations musicales

­    Présenter le cadre de collaboration sur des projets de compositions de musiques de films,

­    Détailler les tarifs, les conditions de réalisation des compositions, les conditions d’exploitation des morceaux et des bandes sons créés

­    Conduire des négociations sur des conditions de collaboration sur des projets de composition de musiques de films

 

Analyser la structure d’un scénario pour orienter des compositions musicales
Compétences évaluées  

­    Analyser la structure générale d’un scénario  de film

­    Analyser et décrypter la mécanique de construction du scénario

­    Identifier les structures en trois actes, les scènes en retournement, les points clés de bascule, l’arc des personnages, etc.

­    Valider des lectures de scénarios avec des équipes de films

­    Identifier à partir du scénario la mécanique de l’histoire, visualiser des scènes de films

­    Identifier les points de bascule, les moments importants et cruciaux dans l’évolution de l’histoire et le déroulement du film

­    Rechercher des styles et des types de musiques pour amener, accompagner des moments clefs du film

­    Analyser des profils de personnages, s’immiscer dans leur rôle, les possibilités de jeux

­    Retracer leur histoire, leur provenance, ce qui les caractérise, les ambiances auxquelles ils pourraient être associés

­    Imaginer à partir du scénario des attentes du réalisateur concernant des personnages de film, la manière dont ils vont devoir l’incarner

­    Rechercher et analyser des filmographies et des réalisations antérieures de réalisateurs pour appréhender leur univers, leur style, anticiper leurs attentes éventuelles

­    Entrer dans la tête du réalisateur par rapport à un projet de réalisation à partir du scénario

­    Travailler sur des visualisations de scènes de film pour orienter des créations musicales

­    Echanger avec le réalisateur en utilisant un langage commun pour identifier la volonté de ce dernier quant au tournage de scènes et de films

­    Expliquer des choix et des propositions de styles musicaux en fonction des attentes du réalisateur pour des scènes de films

 

Composer des morceaux, rechercher des arrangements, créer des univers musicaux et des ambiances sonores en lien avec des images  et des scènes de films    
Compétences évaluées  

­    Rechercher et sélectionner des styles musicaux en adéquation avec des scénarios et des types de films

­    Rechercher des influences musicales et proposer des univers sonores adaptés à des images, des scénarios, des scènes spécifiques, des décors

­    Visionner des rushs et des images pour orienter des compositions musicales

­    Composer et sélectionner des extraits de morceaux pour créer des ambiances sonores pour des scènes

­    Intégrer des sonorités spécifiques, travailler le rendu sonore pour matérialiser des ambiances

­    Cibler des sonorités et des styles musicaux en fonction du public visé dans le cadre de projets de films

­    Composer des morceaux et des pistes sons, réaliser des enregistrements de pistes pour tester des rendus et des associations à des images

­    Enregistrer des compositions, écrire des partitions musicales d’instruments en fonction des rendus souhaités

­    Tester des rendus d’instruments sur des compositions et dans le cadre de montage sur des images et des scènes

­    Sélectionner des instruments, rechercher et préciser les sonorités recherchées pour guider des musiciens

­    Tester et sélectionner des possibilités et l’intérêt d’intégration d’effets sonores à des compositions musicales

­    Sélectionner et intégrer des effets sonores à des compositions

­    Exploiter les logiciels et programmes informatiques spécialisés pour réaliser des arrangements

­    Utiliser des logiciels pour re-masteriser des morceaux, exploiter et intégrer des extraits musicaux à des compositions,

­    Présenter des compositions à des musiciens, les guider dans l’appropriation de partitions et de morceaux

­     Adapter des volumes sonores à des contextes et à ce qui se joue lors de scènes de films

­    Contrôler des rendus sonores, rechercher et identifier des améliorations à apporter à des compositions musicales

­    Enregistrer des pistes de créations musicales et les présenter à des équipes de films

­    Valider des créations et des compositions musicales en fonction des attentes initiales du client, du producteur, de l’artiste

­    Retravailler des compositions musicales en fonction des retours de clients / commanditaires

­    Proposer des versions alternatives de morceaux en fonction du rendu et des retours

 

 

Monter des bandes sons pour des productions et finaliser des bandes originales de musiques de films 
Compétences évaluées  

­    Sélectionner des conditions d’enregistrement de morceaux pour des musiques de films

­    Sélectionner des musiciens, leur présenter des partitions et donner des consignes d’interprétations

­    Présenter des contextes et les émotions qui doivent être suscitées par des morceaux

­    Diriger des enregistrements, contrôler des qualités de prises de son et des interprétations de partitions

­    Enregistrer des bandes sons avec un matériel adapté à des formats de diffusions

­    Contrôler des qualités de pistes sonores enregistrées

­    Contrôler des associations et des mixages de pistes sonores en studios et des possibilités d’exploitations de bandes sons sur des films

­    Rechercher des améliorations possibles liées à l’interprétation et/ou l’enregistrement de bandes son

­    Réaliser des montages de bandes sons sur des scènes de films, caller la musique sur les images pour obtenir les rendus souhaités

­    Diriger des techniciens pour réaliser des montages de bandes sons, ajuster le volume et les effets sonores

­    Sélectionner des passages de morceaux de musiques pour des séquences de films

­    Contrôler le rendu de bandes son lors des transitions de scènes de films,

­    Revoir des transitions sonores, jouer les paramétrages et les volumes pour adapter la musique aux images montées

­    Réaliser des enregistrements de morceaux complets de bandes originales de films

­    Adapter des enregistrements à des exploitations souhaitées de bandes originales de films

­    Retraiter, numériser des morceaux remixés dans des objectifs de créations originales de morceaux de musiques actuelles

 

Développer une activité de compositeur de musiques de films, gérer des environnements administratifs et juridiques liés à la composition musicale
Compétences évaluées  

­    Réaliser des books musicaux de compositions et de participation à des projets de compositions de musiques de films

­    Gérer un site Internet de présentation de son activité professionnelle, mettre en avant une identité artistique

­    Utiliser les réseaux sociaux pour partager une actualité musicale, pour partager des influences musicales

­    Utiliser les plateformes musicales pour mettre en ligne des créations et des compositions musicales en vue d’augmenter sa notoriété

­    Assurer la gestion de la comptabilité courante de l’activité de compositeur de musiques de films (facturation, gestion des contrats, etc.)

­    Etablir des prévisionnels d’activités, anticiper des investissements dans du matériels en fonction de l’activité et des résultats économiques et financiers

­    Procéder aux déclarations obligatoires

­    Maîtriser les réglementations liées à la SACEM et effectuer des déclarations

­    Maîtriser les différentes phases d’un processus de production musicale, de la conception, à la réalisation ainsi que des différents rouages d’une société de production (contrats, administration, distribution)

­    Connaître les bases du droit et les réglementations juridiques applicables à la composition et à la production musicale (droit d’auteur, droit de reproduction mécanique…)

­    Etablir des contrats pour encadrer des collaborations avec des réalisateurs et des sociétés de productions

­    Négocier des contenus de contrats de prestations de composition musicale

­    Maîtriser les spécificités des statuts liés aux secteurs de la musique et du cinéma

­    Maîtriser le droit applicable à Internet, lié à la propriété intellectuelle et les possibilités de protection de droits d’auteurs

 

 

  1. Préconisations que donnera le jury pour l’obtention de la certification dans sa totalité

 

Les préconisations précisent les attentes du jury concernant le contenu du dossier complémentaire de validation.

Ces préconisations concernent la ou les façons dont le candidat peut faire la démonstration de l’atteinte des acquis repérés manquants.

Elles peuvent porter sur :

– un complément de description des activités,

– un complément d’expérience professionnelle,

– une ou des formations à suivre, et prévoir un deuxième entretien.

 

Les préconisations permettent de guider le candidat dans la suite de sa démarche de VAE.

 

  1. Durée de la validation partielle

 

En cas de validation partielle, le jury de validation se réunira de nouveau pour une seconde audition à l’occasion de laquelle le candidat pourra être conduit à soutenir son travail d’approfondissement.

 

 

Les commentaires sont fermés.